• La bilocation : le dédoublement ou don d'ubiquité

     Respresentation of Emilie Sagee's Doppelganger

     

    bilocation_dedoublement_doppelganger_ubiquiteLa bilocation est un phénomène qui permettrait d'être vu simultanément, en deux endroits différents. Connue aussi sous son nom germanique de Doppelgänger

    (= dédoublement), c'est aussi ce que l'on appelle "le don d'ubiquité" ou "la projection astrale".

      

    Les récits de personnes affirmant avoir rencontré leur double sont généralement traités comme des cas d’hallucination : hallucination qui peut être dangereuse et entraîner des troubles assez graves chez le sujet pour le conduire au suicide. Mais l’inverse se produit aussi :

      

    une personne peut n’avoir aucune conscience du double présent à ses côtés, et ce sont les témoignages de l’entourage qui lui font découvrir cette présence.

      

    Le " double " ou encore " Doppelgänger " est un phénomène parapsychique particulièrement inquiétant. Pour citer le cas de célébrités qui ont vécu ce phénomène, voici deux exemples : Goethe vit son " double " lors d'un grand choc émotif avancer vers lui dans un costume gris perle.

      

    Guy de Maupassant vit à plusieurs reprises son " double ", assis en face de lui, dans son bureau, alors qu'il était en train d'écrire. Mais de tous les cas recensés, l'affaire d'Emilie Sagée reste l'une des plus mystérieuses de l'histoire du paranormal...

     
      
      
      
    Le cas d’Émilie Sagée

     

    L'histoire se déroule au milieu du XIXe siècle, en 1845. C'est l'histoire d'une enseignante française, Emilie Sagée, née à Dijon et âgée de 32 ans au moment des faits. Elle enseigne dans un institut de jeunes filles nobles, le pensionnat Ven Heuwelcke situé dans ce qui est maintenant la Lettonie, près de Biga.

      

    Emilie Sagée est gaie, intelligente et a de très bonnes relations avec le directeur du pensionnat Herr Bush. Le pensionnat compte 42 élèves lorsque Emilie Sagée commence à y enseigner.

     

      

      

    De nombreux phénomènes se passent au bout de quelques semaines.

    Les phénomènes commencent doucement. En effet, plusieurs élèves disent avoir vu leur professeur à des endroits différents au même moment.

      

    Un jardinier la voit dans la cour alors qu'elle est censée être dans le réfectoire avec tous les autres professeurs.

      

    Il se dirige donc vers le réfectoire et y retrouve Émilie Sagée, discutant avec ses collègues, assise prêt du directeur du pensionnat. Étonné, il retourne dans la cour et y retrouve Émilie Sagée se dirigeant vers lui, et lorsqu'elle passe à côté de lui elle ne répond pas à son bonjour.

      

      

    Les rumeurs commencent à circuler, mais nul n'y fait attention. Pourquoi prendre au sérieux ce qui n'apparaît être qu'un fantasme !

    Un deuxième phénomène plus troublant encore : pendant un cours de grammaire donné par Émilie Sagée à 13 jeunes filles. Alors qu’Émilie Sagée est au tableau, les jeunes filles aperçoivent son " double " imitant à la perfection les gestes de leur professeur. Tout est identique, il ne manque que la craie dans la main du " double ". Émilie Sagée se sent tout d'un coup fatiguée et est obligée de s'asseoir pour continuer son cours. Mais lorsque celle-ci se retourne, elle trouve ses élèves avec le visage blême et comprend. Parmi ces élèves se trouve, Julie Von Güldenstubbe.

      

    C'est grâce à cette jeune fille que cette histoire sera racontée.

    La troisième et la plus importante manifestation arrive. Les jeunes filles sont en cours de broderie, surveillées par une de leur professeur. Par la fenêtre, elles peuvent apercevoir Émilie Sagée, se promenant dans la cour, un livre à la main. A ce moment-là, le professeur qui les surveille est obligé de s'absenter,

      

    Émilie Sagée prend donc sa place.

      

    Les élèves se tournent alors vers la cour et aperçoivent Émilie Sagée, qui à l'air visiblement fatiguée et qui rencontre des difficultés à se mouvoir. Mais c'est pourtant bien Émilie Sagée qui se trouve ainsi devant elles.

      

    Certaines élèves, intriguées, se lèvent et entourent Émilie Sagée qui se trouve immobile et silencieuse devant la classe. Les quelques élèves l'entourant la touche, comme pour se rassurer que cela n'est pas un rêve. Mais, le corps n'offre pas une grande résistance et bientôt leurs mains traversent le corps du " double " de leur professeur de part en part, avant de disparaître.

     

    Emilie_Sagee_bilocation_DoppelgangerA partir de ce moment-là, les élèves commencent à quitter l'établissement, ne pouvant plus co-habiter avec leur professeur et son étrange " double ". L'effectif du pensionnat passa rapidement de 42 à 12 élèves, ce qui força le directeur à se séparer d’Émilie Sagée. Lui n'ayant aucune raison pour la renvoyer lui parle des rumeurs qui circulent dans l'établissement, des différentes raisons évoqués par les élèves quittant le pensionnat.

    Émilie Sagée s'effondre, elle lui avoue qu'elle s'est déjà fait renvoyer 19 fois pour les mêmes raisons, et que cela lui arrivait depuis qu'elle avait commençait à enseigner, à l'âge de 16 ans.

    A son renvoi, Julie Von Güldenstubbe garde contact avec elle, et la met en contact avec le célèbre parapsychologue russe Alexander Akasov qui lui trouvera un nouveau travail, en Russie. Elle est engagée comme préceptrice auprès d'une famille.

      

    Plusieurs fois Julie Von Güldenstubbe rend visite à Émilie Sagée, installée chez sa belle-sœur, et découvre que les enfants se sont habitués depuis longtemps à avoir deux tantes, une joyeuse, gaie et toujours prête à s'occuper d'eux et l'autre triste et inerte. Julie Von Güldenstubbe perd ensuite le contacte avec Émilie Sagée.

    On raconte que tout se passa très bien auprès de la nouvelle famille, la vieille dame dont elle avait la charge s'entendait très bien avec elle. Jusqu'au jour où un terrible drame arriva. La vieille dame est retrouvée morte dans sa maison.

      

    Des témoins affirmeront avoir vu sortir de la maison le soir-même du meurtre Émilie Sagée. Celle-ci aurait été vue dans la maison de vacances de son employeur situé à une cinquantaine de kilomètre de la maison où a été commis le meurtre.

     

      

      

    Ce phénomène est-il une malédiction ?

    Dans tous les cas, Émilie Sagée ne voyait pas son double, elle sentait sa présence grâce à la fatigue qui envahissait son corps et en apercevant les visages de son entourage. Il s'agirait en fait, d'une relation " vampirique " entre Émilie Sagée et son " double ".

    En effet, l'apparition de son " double " lui prendrait beaucoup d'énergie.

      

      

    En conclusion :

      

    Émilie Sagée serait-elle, à ses dépends, la cause de cette apparition ?

    Émilie Sagée possédait-elle le don d’ubiquité ?

    Émilie Sagée était-elle adepte, malgré elle, de la projection astrale ?

     

     

    http://portedutemps.net/Actualites-insolite/la-bilocation-le-

    dedoublement-ou-don-dubiquite.html

     

     

     

     

     

     

     

    « Juan DiegoDeux nouveaux sites mayas découverts dans la jungle Mexicaine »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter