• Le phénomène des OVNI, toujours pas de certitudes.

    Le phénomène des OVNI, toujours pas de certitudes.

    Ovnis : Introduction.

    Parmi les thèmes étranges et les phénomènes inexpliqués, le sujet des Ovnis est probablement celui qui passionne le plus grand nombre de gens. Lorsque l’on parle d’Ovnis, la question à se poser n’est peut être pas de savoir s’ils existent ou non, les témoignages d’observations d’objets volants non identifiés sont trop nombreux, partout dans le monde, ce fait est incontestable. Non, la vraie question est plutôt d’identifier quels sont ces objets volants tant de fois observés et de savoir d’où ils proviennent. Il n’y a que deux réponses possibles : Soit les ovnis sont des engins construits par l’homme, soit leur origine est extraterrestre.
    Il existe dans le monde entier de nombreux organismes étudiant de façon scientifique et rigoureuse la question du phénomène ovni. Les militaires également reconnaissent ouvertement porter un certain intérêt pour le sujet. Les pouvoirs politiques eux aussi semblent s’y intéresser même si en Europe, il n’est pas coutumier pour un politique de s’exprimer publiquement sur la question. Aux Etats-Unis, il en est un peu autrement, il se dit que le président Ronald Reagan en voyait à tous les coins de rue. Jimmy Carter de son côté avait déclaré publiquement qu’il ferait la lumière sur la question des ovnis, ce qui ne fut jamais fait. Le ministre Japonais de la défense a déclaré récemment au sujet de la question ovni : « Rien ne peut nous permettre de nier l’existence d’objets volants non identifiés ainsi que d’une forme de vie qui les contrôle ».
    Une chose est sure, la question ovni est prise très au sérieux par la plupart des nations dans le monde et des budgets importants sont investis chaque année afin d’essayer d’en savoir plus.

    Ovnis : Observations et témoignages.

    Les innombrables témoignages relatifs aux observations d’ovnis se retrouvent partout, dans tous les pays du monde, et depuis très longtemps. Bien sur, bon nombre de ces déclarations sont jugées quelque peu farfelues, d’autres en revanche semblent provenir de personnes fiables mais ne peuvent être vérifiées, enfin il reste tous les témoignages jugés sérieux et présentant des éléments permettant de les accréditer. C’est surtout sur ces témoignages que nous allons nous concentrer.
    Commençons par nous intéresser aux militaires et aux pilotes, y compris civils, ce sont eux en effet qui se trouvent en première ligne, chargés de leurs espaces aériens respectifs. Il est étonnant de constater le nombre et la variété des récits faits par des pilotes de nombreux pays, confrontés à un moment de leur carrière à un phénomène aérien non identifié.
    Soulignons un fait important : Tout pilote, qu’il soit militaire ou civil est souvent tenté de garder le silence lorsqu’il est témoin d’un phénomène ovni. Ceci s’explique si on tient compte du fait que ces pilotes sont des professionnels hautement qualifiés, mais aussi régulièrement surveillés médicalement, tant sur le plan physique que psychique. Ces hommes en conservant le silence souhaitent simplement éviter de passer pour de joyeux doux dingues aux yeux de leurs collègues ou de leurs supérieurs. Nous le savons tous, le simple mot Ovni suffit à faire sourire et est trop souvent assimilé au concept extraterrestre.
    Toutefois, un certain nombre de pilotes ont osé s’exposer à d’éventuelles brimades en transmettant des rapports officiels et circonstanciés de leurs observations.

    Ovnis observés en France et en Europe:

    La France a été marquée en 1954 par une vague d’ovnis sans précédent. Sur cette seule année, la gendarmerie a recueilli plus d’une centaine de témoignages faisant état d’observations d’objet volants non identifiés. On trouve également une grande quantité d’articles traitant du sujet dans la presse de l’époque. Certains témoignages font aussi état de traces physiques laissées dans le sol, de végétation brûlée ou irradiée après qu’un objet se soit posé pour une durée plus ou moins longue.

    Un autre témoignage intéressant, celui de Jack Krine, pilote de chasse de l’armée de l’air, ancien leader de la patrouille de France et colonel de réserve. Lors d’un vol le 23 septembre 1975, J. Krine déclare avoir observé un ovni (il dit une chose) ressemblant à un fuselage d’avion de ligne, avec des hublots, la lumière à l’intérieure était incroyablement intense. En voulant se rapprocher pour tenter de l’identifier, cette « chose » s’est éloignée à plusieurs reprises à une vitesse absolument inouïe. Ce témoignage est confirmé par un autre pilote qui se trouvait tout proche, dans un autre appareil.

    Le 28 janvier 1994, le pilote et le copilote d’un Airbus A300 qui reliait Nice à Londres son témoins d’un phénomène étrange. Ils voient pendant une minute un grand disque brun-rouge dont la forme change constamment et qui semble être de très grande taille. Le pilote et le copilote ne témoigneront officiellement qu’en février 1997. Le plus troublant est qu’on trouve effectivement dans les enregistrements du contrôle aérien une trace radar à l’heure dite et proche de l’avion.

    Le rapport COMETA (Comité d’Etudes Approfondies) dont le titre est : « Les Ovnis et la défense. A quoi doit-on se préparer » est une étude scientifique basée sur le phénomène ovni. Son but est de sensibiliser les pouvoirs publics français sur la question ovni. Cette étude exhaustive a été remise aux plus hautes autorités politiques françaises en 1999, l’association elle existe depuis 1996. Ce rapport fit l’effet d’une bombe puisque ses auteurs, au contraire d’être une bande de joyeux illuminés, sont au contraire d’éminents personnages dont plusieurs militaires hauts gradés. On compte notamment parmi les membres un général de l’armée de l’air et un vice-amiral d’escadre. Egalement des scientifiques avec plusieurs docteurs ingénieurs et des ingénieurs de l’armement. La préface du rapport est de la main du Général Bernard Norlain, ancien directeur de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale. Autant dire que le document est jugé comme tout à fait sérieux.
    Les conclusions du rapport COMETA ne manqueront pas d’étonner les plus sceptiques sur le phénomène ovni. En effet, le groupe d’étude conclu à la réalité physique quasi certaine d’objets volants totalement inconnus. Il y est écrit aussi que au vu des prouesses réalisées par les ovnis, l’hypothèse extraterrestre est la plus probable pour expliquer le phénomène. Et même si elle n’est pas prouvée scientifiquement de façon certaine, il existe quand même de fortes présomptions qui si elles doivent s’avérer exactes, sont de conséquence importante.
    Consulter le rapport COMETA au format pdf:

    http://www.cnes-geipan.fr/documents/Cometa.pdf

    Le phénomène OVNIs, groupes d'études scientifiques.

    Le GEPAN :

    Groupe d’Etudes sur les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés, il s’agit d’un des services du CNES (Centre National d’Etudes Spatiales). Le Gepan fut fondé en 1977, il avait pour but d’étudier les phénomènes ovnis mais aussi de collecter et rassembler les rapports de la gendarmerie nationale, de la direction générale de l’aviation civile, de l’armée de l’air et de météo France. En 1988, le Gepan sera remplacé par le SEPRA.

    Le SEPRA :

    Service d’Expertise des Phénomènes de Rentrées Atmosphériques. Cet organisme se limitait à deux objectifs principaux qui étaient l’étude et les prévisions de rentrées atmosphériques de météorites et satellites artificielles. Son autre fonction se concentre sur l’analyse des informations concernant les phénomènes aérospatiaux non identifiés (PAN). Le Sepra sera dissout en 2004 puis reviendra à nouveau, cette fois sous le nom de GEIPAN.

    Le GEIPAN :

    Groupe d’Etudes et d’Informations sur les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés. crée en 2005 et basé à Toulouse, ses fonctions sont similaires à celles de ses prédécesseurs, il dépend toujours directement du Centre National d’Etudes Spatiales. Le Geipan s’est distingué en mars 2007 dans le monde entier en rendant public ses archives des 30 dernières années sur les phénomènes ovnis et aérospatiaux non identifiés. Il reconnaît aussi officiellement que 28% des phénomènes étudiés restent non identifiés.

    Site officiel du Geipan en français : http://www.cnes-geipan.fr/

    Vague d’ovnis en Belgique entre 1989 et 1991

    Pendant cette période, de très nombreux habitants de Wallonie, principalement en province de Liège sont témoins de phénomènes ovnis. Fait exceptionnel, les autorités militaires belges non seulement confirmeront un certain nombre de ces témoignages mais en plus s’impliqueront et communiqueront ouvertement sur la question. La plupart des témoignages civils ou militaires font état d’une forme triangulaire, générant une source de lumière en son centre et à ses extrémités. Autre fait étrange, les radars du contrôle aérien ont également enregistré durant cette période des déplacements d’objets ayant atteint parfois des accélérations fulgurantes. Les pilotes militaires ont reconnu à plusieurs reprises ne pas avoir été en mesure ni de suivre les objets, ni de les identifier. Toujours selon les autorités belges, il ne pouvait s’agir d’appareils militaires secrets compte tenu des extraordinaires performances et capacités de vol des objets observés.

    La SOBEPS :

    Société Belge d’Etude des Phénomènes Spatiaux est une association à but non lucratif dont les objectifs consistent à collecter les informations sur les phénomènes ovnis, effectuer des enquêtes de terrain, analyser des données, les traiter de façon scientifique en collaboration avec des laboratoires, diffuser de l’information à destination des autorités politiques, militaires ou du grand public. La SOBEPS a été crée en 1971 et se sera faite connaître principalement durant la vague d’ovnis en Belgique entre 1989 et 1991. Une grande partie de ses membres sont d’éminents scientifiques belges. La SOBEPS a été dissoute en 2007 et s’appelle aujourd’hui la COBEPS.
    Site officiel du Geipan en français : http://www.cobeps.org

    Ovnis observés en Angleterre :

    Affaire de la foret de Rendlesham. Cette affaire est une des plus célèbre affaire d’ovnis. Il ne s’agit pas uniquement de lumières dans le ciel. Un rapport et de nombreux témoins militaires parlent d’un appareil qui s’est posé dans la foret de Rendlesham. Cet engin a laissé des traces physiques sur le sol, de hauts niveaux de radiation ont aussi été mesurés. Selon les marques au sol, le poids de l’appareil a été évalué à plusieurs tonnes.

      

      

    SOURCES : http://www.etrange.org/index.php/phenomene-ovni.html

      

    « les STRATEGIES de MANIPULATION des MASSESMETEORITES »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter