• Le rosier le plus vieux du monde... à Hildesheim

     

     

     Fichier:Illustration Rosa canina1.jpg

     

     

    Le site de la cathédrale est célèbre par une curiosité que l'on peut voir à l'extérieur des bâtiments :

      

    le « rosier millénaire ».

      

    Cet églantier pousse contre une abside (contenant une chapelle gothique de 1321, dite « chapelle Sainte-Anne »), dans la cour intérieure du cloître.

    On n'a pu jusqu'ici estimer l'âge exact de ce rosier.

    La tradition locale évoque l'année 815.

     

    La présence de ce rosier sauvage est attestée sans interruption sur ce mur depuis au moins quatre siècles, mais rien ne prouve qu'il soit vraiment âgé

    de plus de mille ans.

     

     

     

      

    On raconte qu'un jour, l'empereur Louis le Pieux aurait fait dire une sainte messe au cours d'une chasse au milieu des bois.

     

    Le reliquaire de la Vierge, emporté pour l'occasion, aurait été suspendu au rameau d'un églantier. Mais une fois la messe terminée, il n'était plus possible de détacher le reliquaire de l'arbuste.

     

    L'empereur y aurait vu un signe selon lequel c’est à cet endroit même, et non, comme on l’avait prévu, à Elze qu’il fallait fonder le nouvel évêché et qu’il fallait le mettre sous la protection de la Vierge Marie, dont la Rose est le symbole.

     

    Toujours est-il que la présence de ce rosier sauvage est attestée sans interruption sur ce mur depuis au moins quatre siècles.

     
     
     

    À la fin de la Deuxième Guerre mondiale, en 1945, des bombes explosives et incendiaires endommagèrent l'abside de la cathédrale et par conséquent le rosier.

      

    Du massif il ne subsistait sous les décombres qu'un pied en partie carbonisé : il semblait que c'en soit fini de l'antique arbuste. Mais les racines du rosier étaient pour l'essentiel intactes. Peu de temps après, elles rejetaient de nouveaux pieds.

      

    Depuis, on signale les jeunes rameaux du « rosier millénaire » apparus dans l'année avec des pendentifs réfléchissants.

     

    Lorsque les habitants de Hildesheim découvrirent que le rosier donnait de nouvelles branches, ils y virent naturellement un heureux présage, et firent de cet arbuste un symbole de leur ville.

      

    Le rosier d’Hildesheim passe pour le plus vieux du monde. 

      

    La construction :

      

    La cathédrale Sainte-Marie d’Hildesheim fut commencée en 872 sous le règne de l’évêque Alfred.

    Du XIe siècle au XIVe siècle se succédèrent de multiples extensions, sans toutefois remettre en question le plan original de l'évêque Alfred.

    La cour entourant encore aujourd'hui la cathédrale souligne le plan bernardin de cette cathédrale fortifiée.

    Le site de la cathédrale est célèbre par une curiosité que l'on peut voir à l'extérieur des bâtiments : le « rosier millénaire ».

    Cet églantier pousse contre une abside (contenant une chapelle gothique de 1321, dite « chapelle Sainte-Anne »), dans la cour intérieure du cloître.

    On n'a pu jusqu'ici estimer l'âge exact de ce rosier.

    La tradition locale évoque l'année 815.

    On raconte qu'un jour, l'empereur Louis le Pieux aurait fait dire une sainte messe au cour d'une chasse au milieu des bois.

    Le reliquaire de la Vierge, emporté pour l'occasion, aurait été suspendu au rameau d'un églantier.

     

    Mais une fois la messe terminée, il n'était plus possible de détacher le reliquaire de l'arbuste. L'empereur y aurait vu un signe selon lequel c’est à cet endroit même, et non, comme on l’avait prévu, à Elze qu’il fallait fonder le nouvel évêché et qu’il fallait le mettre sous la protection de la Vierge Marie, dont la Rose est le symbole.

     

    Toujours est-il que la présence de ce rosier sauvage est attestée sans interruption sur ce mur depuis au moins quatre siècles.

     

      

      

    À la fin de la deuxième guerre mondiale, en 1945, des bombes explosives et incendiaires endommagèrent l'abside de la cathédrale et par conséquent le rosier.

      

    Le 22 mars 1945, la ville fut détruite à 95% lors des bombardements .

    Le rosier brûla avec le reste de la ville.

     

      

    Du massif il ne subsistait sous les décombres qu'un pied en partie carbonisé :

    il semblait que c'en soit fini de l'antique arbuste.

    Mais les racines du rosier étaient pour l'essentiel intactes !!!!!

     

     

    La légende de cet églantier sauvage remonte à l'histoire fondatrice du diocèse de Hildesheim, autour de 815. On raconte qu'un jour, l'empereur Louis le Pieux aurait fait dire une sainte messe au cours d'une chasse au milieu des bois. Le reliquaire de la Vierge, emporté pour l'occasion, aurait été suspendu au rameau d'un églantier.

      

    Mais une fois la messe terminée, il n'était plus possible de détacher le reliquaire de l'arbuste. L'empereur y aurait vu un signe selon lequel c’est à cet endroit même, et non, comme on l’avait prévu, à Elze qu’il fallait fonder le nouvel évêché et qu’il fallait le mettre sous la protection de la Vierge Marie, dont la Rose est le symbole.

    À la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'églantier a survécu au bombardement du centre-ville par les forces britanniques le 22 mars 1945.

      

    Un tas de décombres semble avoir protégé la souche de l'églantier du grand incendie qui détruisit la plupart des maisons historiques à colombages et endommagea lourdement la cathédrale. Deux mois et demi plus tard, des pousses sont sorties des ruines et commencent à fleurir, ce que les habitants de la ville prirent pour un heureux présage.

     

    La ville d'Hildesheim est connue en Allemagne comme la ville de la rose.

      

    En 2013, elle pousse contre une abside de la cathédrale à une hauteur d'environ 10 m.

     

     

      

    pt36457

      

      

    Peu de temps après, elles rejetaient de nouveaux pieds.

    Depuis, on signale les jeunes rameaux du « rosier millénaire » apparus dans l'année avec des pendentifs réfléchissants.

    Lorsque les habitants d'Hildesheim découvrirent que le rosier donnait de nouvelles branches, ils y virent naturellement un heureux présage, et firent de cet arbuste un symbole de leur ville.

    Le rosier d’Hildesheim passe pour le plus vieux du monde !!!!!

     

     

     

     
     
     
    Le Rosier d'Hildesheim Il est dit que sa souche aurait plus de 1000 ans.
    C'est la grande fierté de la ville et la rose en est même devenu le symbole.

     

     

     
     
     
      
      
      
      
      
     
     
     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     
    « Rencontre du 3ème type - Aux frontières de la science ROUEN, Juin 1983.... »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter